NEWSLETTER

 
  FACEBOOK


CHANTIERS NUMERIQUES I  RETOUR EN IMAGES

Initié en 2013, Chantiers Numériques se veut le rendez-vous des expressions contemporaines innovantes, centré sur la créativité technologique. Présenté sous forme de Masterclass, la rencontre s'est déroulé cette année du 11 au 19 mai à l’École Atelier de Jacmel, avec pour thématique "Open source et logiciels libres". Les participants haïtiens ont pu y explorer plusieurs techniques des arts numériques. Ils se sont familiarisés avec le mapping, une technique qui consiste en la projection de vidéos sur des formes irrégulières ou en superposition sur des dessins. Ils ont aussi exploré la photographie panoramique qui permet de réaliser des photos à très haute résolution à partir de l’assemblage (stitching) de plusieurs petites photos prises individuellement. Ils ont aussi abordé les notions de retouches photographiques avec le logiciel Gimp. Thomas Ouellet Fredericks qui a conduit le Masterclass est un artiste multimédia et enseignant à l'Université du Québec à Montréal. Il a contribué au développement de plusieurs outils open source dont Arduino, Processing, Pure Data et Wiring, travaille avec le son, l’image, l’interactivité etc. Cette édition a été rendu possible grâce au partenariat avec l'Agence Universitaire de la Francophonie, l'Ecole Atelier de Jacmel, l'UQAM et Perte de Signal au Canada. Plus d'infos ici 
CHANTIERS NUMERIQUES : MASTER CLASS AVEC THOMAS OUELLET FREDERICKS
Le numérique ouvre de plus en plus les territoires de la création et les rapports humains en sont bouleversés. Nos sociétés contemporaines seront contraintes tôt ou tard d'opter pour des solutions collaboratives et valoriser une culture du partage. Encore faut-il pouvoir s'approprier ces technologies, les détourner, travailler sur le contenu, oeuvrer à l'intelligence collective pour une transformation sociale et rendre effective la démocratisation culturelle. Pouvons-nous envisager que des pratiques aujourd'hui confinées dans un sphère privé et marchand puissent tomber dans le domaine public et devenir accessibles à tous ? Pouvons-nous envisager, comme le font certaines démocraties contemporaines par souci de transparence, qu'on puisse accéder aux données numériques d'une organisation publique, garantissant le libre accès et la réutilisation par tous, sous couvert d’un cadre juridique strict ? Ce sont des enjeux réels de société dans le contexte haïtien. L'idée du Masterclass vient de ces réflexions. Cette année, Chantiers Numériques se déroule du 10 au 20 mai 2015 à Jacmel, avec Thomas Ouellet-Frédéricks, artiste en arts numériques et enseignant à l'Université du Québec à Montréal. En partenariat avec l'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie), Perte de Signal à Montréal et l'Ecole Atelier de Jacmel (EAJ/AECID) où se déroule la formation. 
SEMINAIRE DE FORMATION A L'UNIQ | GESTION DE PROJETS CULTURELS
Au lendemain du séisme de 2010 en Haïti, la Fondation de France a financé via le programme FIL des projets de plus de 160 associations et organisations de la société civile des départements les plus touchés. Cinq ans après, un état des lieux a permis de révéler le besoin d’un renforcement des capacités de ces organisations, la professionnalisation des porteurs de projet et leur mise en réseau. Ce Séminaire de formation de formateurs en ingénierie culturelle proposent pendant dix jours des échanges avec experts et bailleurs de fonds internationaux. Le début d’une série qui permettra dans un premier temps à 20 porteurs issus des 160 associations de maitriser les outils méthodologiques en formulation, montage et gestion de projets et l’accès aux mécanismes de financement afin de garantir la pérennité des projets en cours et leur autonomie financière. Projet proposé par Chantiers du Sud, en partenariat avec la Fondation Culture Création et l'Université Quisqueya. Plus d'infos
.
1ère NUIT BLANCHE DE PORT-AU-PRINCE I  A L'HEURE DU BILAN
Le Comité Organisateur de la 1ère Nuit Blanche de Port-au-Prince qui s’est déroulée le 31 octobre 2014 ainsi que ses partenaires sont heureux d'annoncer leur satisfaction quant aux résultats obtenus sur l’ensemble des activités. Les objectifs que le Comité s’était fixé ont été atteints. Il s’agissait de donner une visibilité internationale à la ville de Port-au-Prince et valoriser les lieux dynamiques pour rendre accessible la création au plus grand nombre. Cette 1ère édition a impliqué des places publiques (3), des institutions privées (5) et publiques (3), fédérées autour d’un projet commun. Elle a également nécessité la mobilisation d'une cinquantaine de bénévoles (50), une vingtaine d’artistes (20) dont sept (7) artistes internationaux. Malgré les aléas météologiques (la pluie comme invitée surprise n'était pas de bonne augure!) et le manque de soutien à l'organisation (Combien d'entreprises qui n'ont pas voulu s'embarquer, sous prétexte que Haïti n'est pas prête pour ce genre d'initiatives !), le bilan de cette première édition reste positif, en partie grâce à l’accompagnement exceptionnel de la presse haïtienne et internationale. A cela s’ajoute la particularité d’une manifestation qui en est à sa première édition. Nous remercions les artistes et tous ceux qui ont crû au projet dès le départ. Les photographies sont visibles à l’adresse suivante : www.portauprincebynight.com
1ère NUIT BLANCHE DE PORT-AU-PRINCE
La 1ère Nuit Blanche de Port-au-Prince a lieu le 31 octobre 2014, avec pour ambition de fédérer plusieurs institutions et des places publiques de la ville, histoire de faire la lumière sur les lieux dynamiques et de rendre accessible la création au plus grand nombre. Entre scénographie urbaines, performances musicales et sonores, installations lumineuses, Vjing, projections vidéo, projets utopiques, une dizaine de lieux présenteront une programmation artistique propre. Ces lieux, accessibles aux communautés résidentes, sont aussi reliés par un service gratuit de bus, via un parcours illuminé dans la ville. Plus de vingt artistes haïtiens et internationaux ont imaginé avec nous ce que pourrait devenir Port-au-Prince, ville en reconstruction, dans dix ans, dans quinze ans, à partir du thème "Utopies Urbaines" proposé par le directeur artistique, Giscard Bouchotte. Le 31 octobre 2014, la lumière a pris rendez-vous avec la nuit. L'architecture est devenu un sujet populaire. Le patrimoine bâti de la ville fut à l'honneur. L'art était dans la rue, réunissant des gens qui appartiennent aux mêmes territoires de rêves et d'imaginaires. Plus d'infos sur
PORT-AU-PRINCE  BY  NIGHT
"Port-au-Prince by Night" est un programme qui propose une mise en lumière des lieux d’expression dans la capitale haïtienne qui, malgré les autres urgences quotidiennes, croient en la nécessité d'un état des lieux des pratiques artistiques comme sources de liberté. Ce programme participe à l'agenda culturel de la ville auxquels d'autres institutions joignent leur énergie, leurs idées pour changer l'image de Port-au-Prince en celle d'une ville créative dans la Caraïbe et dynamiser le centre-ville de la capitale. C'est ainsi que nous avons imaginé la 1ère Nuit Blanche de Port-au-Prince le 31 octobre 2014, une initiative qui a permis à la ville de rejoindre le réseau des villes du monde qui, le temps d'une nuit, se laisse habiter par des créateurs. La Nuit Blanche est le premier d'une série d'activités populaires et exigeantes proposant des activités nocturnes. Une occasion de vire des expériences uniques dans une ville qu'on fuit à la tombée du jour et de faire la lumière sur ces activités nocturnes et leurs économies. Plus d'infos sur
CHANTIERS NUMERIQUES II AVEC THOMAS O. FREDERICKS
Le numérique ouvre de plus en plus les territoires de la création et les rapports humains en sont bouleversés. Nos sociétés contemporaines seront contraintes tôt ou tard d'aller vers des solutions collaborratives et valoriser une culture du partage. Encore faut-il pouvoir s'approprier ces technologies, fabriquer nos propres contenus et oeuvrer à l'intelligence collective. Pouvons-nous envisager que des données aujourd'hui confinées uniquement dans un sphère privé et marchand puissent devenir d'intérêt public ? Pouvons-nous envisager l'accès à des données publiques qui nous concernent, au nom de la transparence ?  Ce sont des enjeux réels de société dans le contexte haïtien. Pour la 2ème édition des Chantiers Numériques qui se déroule du 20 au 31 août 2014, en partenariat avec l'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie), Thomas Ouellet-Frédéricks, enseignant à l'Université du Québec à Montréal conduira un Master Class avec une dizaine de participants pour soulever la question de l'open source et la culture libre. Cette rencontre-formation dure une dizaine de jours. EAJ (Ecole Atelier de Jacmel), 39, Avenue de la liberté - Jacmel 
CHANTIERS NUMERIQUES 2 ...I ..APPEL A  PARTICIPATION 

Du 20 au 31 août 2014, Thomas Ouellet Fredericks, artiste en arts numériques et enseignant à l’Université du Québec à Montréal conduira un Master Class multimédia à Jacmel. Dix participants seront sélectionnés sur dossier (Fiche de candidature, Lettre de motivation, cv et visuels de travail antécédent s'il y a lieu), pour deux semaines de formation et d’échanges. Ce Master Class a pour objectif d'initier les participants  aux outils "open source" tout en développant une expérience pratique sur la production d'images en mouvement,  la synthèse sonore, création d'effets visuels, le tout ponctué de discussions sur comment adapter ces outils au contexte haïtien. Les candidatures sont reçues uniquement par courriel au plus tard le 30 juillet, à adresser à info@chantiersdusud.org. Les participants doivent être des jeunes de 18 à 30 ans ayant déjà une pratique artistique. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour  les modalités de participation définitive. Télécharger la fiche de candidature 

NOS HISTOIRES I OUR STORIES
Dans un contexte où les clichés publicitaires et humanitaires l'emportent parce qu’ils offrent des perspectives commerciales intéressantes, l'exposition "Nos histoires" parle d'un pays à travers les yeux de ses observateurs les mieux placés: ses photographes. A partir d'une série d'ateliers photographiques mis en place en 2011 par Chantiers du Sud où les appareils sont distribués gratuitement aux participants, des jeunes ont décidé de prendre en main le contrôle de leurs images. Pour que d'autres univers que les sempiternels clichés de violence et de pauvreté s’offrent à nous.  Pour aller plus loin

This exposition, entitled “Our stories” will explore images of Haiti from advertising, journalism, and humanitarian fields that share a common ground in the perspective of the country’s most qualified observers - its own local photographers. Fruit of a series of photography workshops created in 2011* that granted free cameras to local participants, this project allowed a group of young Haitian image makers to take the portraiture of their country into their own hands. Worlds and visions that transcend the clichés of violence, poverty emerge here, offering a new gaze, a fresh and human encounter with the subject. More here...

[archives]

 

 

DIGITAL PROJECT ROOM

a gallery dedicated to new media
and performing arts


© Chantiers Numériques II : Journée 3


Du 10 au 20 mai 2015, un Master Class multimédia s'est déroulé à Jacmel (Haïti) avec une dizaine de participants. Ces derniers se sont familiarisés avec plusieurs outils informatiques "open source" gratuits tout en développant une expérience pratique. Il s'agissait d'explorer ensemble les bases de la programmation, de la synthèse sonore et de la création d'effets visuels, tout en essayant de les adapter au contexte haïtien. Plusieurs travaux visuels ont vu le jour suite à une expérimentation avec VPT7 et Heavy M (dont vidéo ci-dessus).

 


CIRCULATION INTERNATIONALE DE
HAITI ROYAUME DE CE MONDE



Dans le cadre de l'édition 2011 de "La Nuit des Musées", le Musée du Quai Branly a sollicité Chantiers du Sud pour conçevoir une soirée sous le thème "Etonnante Haïti" Lancée en 2005 par le ministère de la Culture et de la Communication, cette manifestation fédère chaque années tous les publics lors d’une nocturne exceptionnelle. "Nous sommes un peuple qui donne" est un projet ambitieux et original sous forme de performances individuelles et collectives et des textes sur corps pour 40000m2 de Musée. Une carte blanche à toutes les expressions artistiques (musique, films, danse, vidéo, spectacle vivant, installation, textes) Voir la programmation en ligne.

Voir la performance, sérigraphies sur corps au Plateau des collections
Performances individuelles et collectives
Voir les photos des performances individuelles et collectives





 

© CHANTIERS DU SUD 2011 I MENTIONS LÉGALES I CREDITS