NEWSLETTER

 
  FACEBOOK


PORT-AU-PRINCE  BY  NIGHT

Le 31 octobre 2014, la ville de Port-au-Prince (Haïti) organise la première Nuit Blanche dans la Caraïbe et rejoint le réseau des villes en Amérique ayant obtenu le label Nuit Blanche, après Montréal, Ottawa, Miami, Belo Horizonte, Buenos Aires, Médellin et la Paz. La première Nuit Blanche de Port-au-Prince, baptisée "Port-au-Prince by night", est présentée sous la forme d’un parcours illuminé et se déroule dans une dizaine de lieux dynamiques, reliés par un service gratuit de navettes. Une occasion de valoriser non seulement son patrimoine bâti ou en reconstruction, mais aussi d’imaginer la ville dans le temps, dans vingt ans, dans cinquante ans et d’investir des domaines sur lesquels les créateurs ne sont pas sollicités habituellement. Entre scénographies urbaines, installations lumineuses et sonores, performances de rue et projections vidéo, plus de quinze créateurs haïtiens et internationaux vont proposer un voyage imaginaire à partir du thème des "Utopies urbaines".
CHANTIERS NUMERIQUES II AVEC THOMAS O. FREDERICKS
Le numérique ouvre de plus en plus les territoires de la création et les rapports humains en sont bouleversés. Nos sociétés contemporaines seront contraintes tôt ou tard d'aller vers des solutions collaborratives et valoriser une culture du partage. Encore faut-il pouvoir s'approprier ces technologies, fabriquer nos propres contenus et oeuvrer à l'intelligence collective. Pouvons-nous envisager que des données aujourd'hui confinées uniquement dans un sphère privé et marchand puissent devenir d'intérêt public ? Pouvons-nous envisager l'accès à des données publiques qui nous concernent, au nom de la transparence ?  Ce sont des enjeux réels de société dans le contexte haïtien. Pour la 2ème édition des Chantiers Numériques qui se déroule du 20 au 31 août 2014, en partenariat avec l'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie), Thomas Ouellet-Frédéricks, enseignant à l'Université du Québec à Montréal conduira un Master Class avec une dizaine de participants pour soulever la question de l'open source et la culture libre. Cette rencontre-formation dure une dizaine de jours. EAJ (Ecole Atelier de Jacmel), 39, Avenue de la liberté - Jacmel 
CHANTIERS NUMERIQUES 2 ...I ..APPEL A  PARTICIPATION 

Du 20 au 31 août 2014, Thomas Ouellet Fredericks, artiste en arts numériques et enseignant à l’Université du Québec à Montréal conduira un Master Class multimédia à Jacmel. Dix participants seront sélectionnés sur dossier (Fiche de candidature, Lettre de motivation, cv et visuels de travail antécédent s'il y a lieu), pour deux semaines de formation et d’échanges. Ce Master Class a pour objectif d'initier les participants  aux outils "open source" tout en développant une expérience pratique sur la production d'images en mouvement,  la synthèse sonore, création d'effets visuels, le tout ponctué de discussions sur comment adapter ces outils au contexte haïtien. Les candidatures sont reçues uniquement par courriel au plus tard le 30 juillet, à adresser à info@chantiersdusud.org. Les participants doivent être des jeunes de 18 à 30 ans ayant déjà une pratique artistique. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour  les modalités de participation définitive. Télécharger la fiche de candidature 

NOS HISTOIRES I OUR STORIES
Dans un contexte où les clichés publicitaires et humanitaires l'emportent parce qu’ils offrent des perspectives commerciales intéressantes, l'exposition "Nos histoires" parle d'un pays à travers les yeux de ses observateurs les mieux placés: ses photographes. A partir d'une série d'ateliers photographiques mis en place en 2011 par Chantiers du Sud où les appareils sont distribués gratuitement aux participants, des jeunes ont décidé de prendre en main le contrôle de leurs images. Pour que d'autres univers que les sempiternels clichés de violence et de pauvreté s’offrent à nous.  Pour aller plus loin

This exposition, entitled “Our stories” will explore images of Haiti from advertising, journalism, and humanitarian fields that share a common ground in the perspective of the country’s most qualified observers - its own local photographers. Fruit of a series of photography workshops created in 2011* that granted free cameras to local participants, this project allowed a group of young Haitian image makers to take the portraiture of their country into their own hands. Worlds and visions that transcend the clichés of violence, poverty emerge here, offering a new gaze, a fresh and human encounter with the subject. More here...

PERIFEERIQUES  FAIT  ESCALE  A  AQUIN
Après une étape à Jacmel en décembre 2013, "Périféeriques 3" fait escale à Aquin dans le cadre du Festival "Destination Aquin" les 17, 18, 19 avril 2014. Conçue sous forme d'exposition internationale en plein air, Périféeriques 3 donne carte blanche aux mêmes créateurs internationaux et haïtiens sur la Place d'Armes d'Aquin pour réfléchir ensemble aux problématiques de l’art dans l’espace public. Comment redonner à l'espace public toute sa dimension de "bien commun" ?  A partir de photographies, de vidéo et d’installations urbaines, cette exposition collective nous permet d'envisager d'autres terrains propices à de nouveaux imaginaires, de réfléchir à de nouvelles manières de faire ensemble, d'ouvrir de nouveaux horizons.  Une occasion pour les habitants de la ville et ceux qui ne l'ont pas visité en décembre 2013 sur la Place Toussaint Louverture à Jacmel, de découvrir l'exposition. L’accès est gratuit.
THOMAS OUELLET-FREDERICK  | CONVERSATION AVEC VOUS
Le numérique ouvre de plus en plus le champ des possibles et les rapports humains en sont bouleversés. Nos sociétés contemporaines sont contraintes d'aller vers une économie collaborative et une culture du partage. Encore faut-il pouvoir s'approprier ces technologies en vue d'une transformation sociale pour œuvrer à l'intelligence collective et rendre effective la démocratisation culturelle. Ce sont des enjeux réels de société dans le contexte haïtien. En prélude à la 2ème édition des Chantiers Numériques prévue pour aout 2014 ayant pour thème l'open source et la culture libre, nous invitons créateurs, passionnés de multimédia et tout public intéressé à une conversation avec Thomas Ouellet Fredericks, artiste en arts numériques et enseignant à l'Université du Québec au Canada. Cette rencontre sous forme de conversation se tient le lundi 14 avril 2014 à 17h à l'AEJ (École Atelier de Jacmel), partenaire des Chantiers Numériques de 2013. Entrée libre et gratuite.
LA CREATION AU TEMPS DU CARNAVAL
Par Giscard Bouchotte
En tant que performance collective et série de happenings dans l'espace public, le carnaval est un fait contemporain qui nous préoccupe. S'inscrivant dans une longue tradition de transmission des mythes qui l'alimente, le carnaval regorge de réponses sur la liberté, le détournement, le corps, les tabous qu'il pourrait apporter sur la société au-delà de sa durée.  Les enjeux économiques n'en sont pas moindres. Haïti alloue quelque 1% de son budget national à la culture, celui du carnaval reste la première ligne de dépense du Ministère de la culture et de la communication, rivalisant ses frais de fonctionnement ! Pendant cette période, la primauté du collectif sur l'individualisme des citoyens et celle de leur liberté d'expression font réfléchir sur ce que devrait être l'exercice de la démocratie toute l'année en Haïti. Pour aller plus loin ...
PERIFEERIQUES # 3, WE ARE OPEN FOR DREAMING
Par Giscard Bouchotte
Nous avons le plaisir d’annoncer l'organisation de "Périféeriques" du 14 au 29 décembre 2013 à Jacmel, en Haïti. "Périféeriques" invite des créateurs d'horizons différents et de plusieurs disciplines à réfléchir ensemble aux problématiques d’un territoire. Cette fois, celles-ci concernent la considération de l'espace public comme espace en commun. Répartis sur 12 containers sur la place centrale de la ville, à partir de photographies, vidéo, performances et installations urbaines, 12 créateurs internationaux et haïtiens vont ouvrir une parenthèse de rêve sur la ville. Périféeriques explore de nouveaux espaces d'accès aux oeuvres, en privilégiant des espaces-temps où artistes et citoyens apprennent à faire ensemble. Une occasion d'envisager des terrains propices à de nouveaux imaginaires pour trouver des solutions communes aux problèmes complexes de notre quotidien. Dans un pays "open for business", où l'horizon néolibéral passe pour une solution incontournable, Périféeriques veut encourager des initiatives inattendues, via des supports et un discours nouveaux. Pour montrer qu'il y a d'autres manières de penser le monde et de le représenter. Ce projet est soutenu par la Fondation Prince Claus Fund et FOKAL. Pour aller plus loin

[archives]

 

 

DIGITAL PROJECT ROOM

a gallery dedicated to new media
and performing arts



© Maksaens Denis, MutationX044, 2013

Né en Haïti, Maksaens Denis a étudié la réalisation audio-visuelle à Paris et a travaillé comme monteur et réalisateur pour différentes sociétés de post-production. Réalisateur de l'émission Rave On The Eye Tech sur MCM, il a été parmi les pionniers du Vjiing en France en collaborant avec plusieurs collectifs d'artistes avec lesquels il réalisait des performances vidéo dans l’underground parisien jusqu’en 2004. Depuis, il réalise installations et sculptures vidéo dans divers pays du monde au cours de résidences artistiques et participe à d’importantes expositions internationales telles que : “Latitudes 2004” à Paris, la “51ème Biennale de Venise” en 2005, “Landings” au Mexique en 2006, “Infinite Island” au Brooklyn Museum en 2007, “Forum AfricAmericA” en 2004, 2006 et 2008 en Haïti et la “Biennale de Dakar” en 2010, où un prix de la Fondation Blachère lui est décerné pour son installation “36 secondes”. En 2011, il réalise une exposition solo à la Galerie Le Manège à Dakar et participe à l’exposition culte “Haïti Royaume de ce Monde”. Plus d'infos ici, www.maksaens.com 


CIRCULATION INTERNATIONALE DE
HAITI ROYAUME DE CE MONDE



Dans le cadre de l'édition 2011 de "La Nuit des Musées", le Musée du Quai Branly a sollicité Chantiers du Sud pour conçevoir une soirée sous le thème "Etonnante Haïti" Lancée en 2005 par le ministère de la Culture et de la Communication, cette manifestation fédère chaque années tous les publics lors d’une nocturne exceptionnelle. "Nous sommes un peuple qui donne" est un projet ambitieux et original sous forme de performances individuelles et collectives et des textes sur corps pour 40000m2 de Musée. Une carte blanche à toutes les expressions artistiques (musique, films, danse, vidéo, spectacle vivant, installation, textes) Voir la programmation en ligne.

Voir la performance, sérigraphies sur corps au Plateau des collections
Performances individuelles et collectives
Voir les photos des performances individuelles et collectives





 

© CHANTIERS DU SUD 2011 I MENTIONS LÉGALES I CREDITS